Kenya

sept 23
Posted by

Ce petit jeu de cartes de Charles Chevallier est sorti en 2013 chez Ilopeli, un éditeur qui conforte ainsi sa position sur le marché du jeu accessible et familial mais malin et permettant de jolis petits coups. Les très belles illustrations de Tony Rochon rendent très bien l’ambiance de la savane et les animaux sont vraiment agréables. Kenya se jouer de 2 à 5 joueurs, à partir de 7 ans pour des parties d’une quinzaine de minutes.Ce jeu utilise le système des objectifs secrets, donnant au hasard à chaque joueur un animal de la savane à gérer. A partir de là, par la pose de diverses cartes, les joueurs vont tenter d’être celui dont l’animal secret sera représenté en plus grand nombre sur la table en fin de partie. Bien entendu, divers effets plus ou moins retors vont venir poser des problèmes. Et bien entendu également, si vous montrez trop vite quel est votre animal, vos adversaires pourront vous bloquer plus facilement.

La petite boîte s’ouvre donc sur tout plein de cartes, 55 pour être précis. La plupart ont un dos vert représentant un paysage de savane avec un magnifique baobab. Six cartes ont un dos brun et représentent en double un animal de la savane ; chaque joueur va en recevoir une au hasard qu’il gardera face cachée, il s’agit de son animal secret. Chaque joueur va aussi recevoir 3 cartes vertes constituant sa main, les autres étant placées en une pioche face cachée. Une carte verte est placée au centre de la table, pour débuter notre savane. Trois cartes de la pioche sont ensuite révélées et placées face visible sur la table.A son tour de jeu, un joueur va faire 3 actions, l’une après l’autre :

  • Il va piocher l’une des 3 cartes face visible de la pioche et l’ajouter à sa main.
  • Il va ensuite jouer l’une des cartes de sa main pour agrandir la savane ; cette carte doit être placée de manière contiguë (et non pas en diagonale)  à au moins une carte existante.
  • Il va compléter la pioche visible à 3 cartes en tirant une carte de la pioche face cachée.

Ce sera ensuite le tour du joueur suivant. Et on va continuer ainsi de suite jusqu’à ce que toutes les cartes aient été jouées.  Y compris les cartes brunes reçues en début de partie. En effet, un joueur peut à tout moment poser sa carte brune au lieu d’une autre ; il expose ainsi du coup son animal secret, mais apr contre il place directement deux animaux de son espèce puisque sur cette carte l’animal est représenté à double. Mais que trouve-t-on sur ces cartes vertes qui forment l’essentiel du jeu?

  • La plupart représentent deux animaux, de deux espèces différentes faisant partie des animaux distribués secrètement aux joueurs. C’est avec ces cartes que le joueur va tenter de faire apparaître son animal le plus souvent possible.
  • Il y a des points d’eau, qui ne représentent aucun animal, mais qui doublent la valeur des 4 cartes les entourant.
  • Des animaux particuliers, n’appartenant à aucun joueur mais avec des effets très particuliers.

Ainsi la savane va s’étendre, les animaux vont apparaître en plus ou moins grand nombre, tentant de prendre place au plus près des points d’eau. Et les animaux spéciaux vont venir jouer les trouble-fête…

  • Le suricate, particulièrement malin, permet au joueur qui le pose d’avoir une carte de plus en main, pour toute la partie, lui offrant ainsi plus de choix lors de son tour, et aussi lui permettant de jouer un tour de plus en fin de partie, ce qui est loin d’être négligeable.
  • Le lion rugit et fait peur à ses voisins. Il retourne face cachée les cartes qui l’entourent (et donc les animaux qui y sont représentés ne sont plus comptés).
  • L’éléphant rassure par sa présence massive et permet de remettre à l’endroit des cartes retournées par le lion.
  • Le rhinocéros charge et permet donc de déplacer une carte, parfois en en recouvrant une autre.

Vous pouvez dès lors imaginer que les joueurs ne vont pas se faire de cadeaux et vont utiliser ces animaux pour améliorer leurs positions ou pour saboter celles de leurs adversaires. le moment de jouer une carte brune est aussi important. Rapidement auprès d’un point d’eau pour doubler les animaux qui y figurent? Oui mais alors nos adversaires vont savoir quel animal ne pas faire apparaître dans la savane. Le jeu propose ainsi toute une série de jolis petits choix qui en font un jeu très intéressant.

Et il y a la cerise sur le gâteau… notre version du jeu est ornée d’une magnifique dédicace par l’illustrateur dans le couvercle de la boîte.

 

Quelques liens :

Sur le site Ilopeli

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

%d blogueurs aiment cette page :