La Guerre des moutons

jan 28
Posted by

C’est avec un grand plaisir que nous vous présentons ce jeu familial très sympathique nommé La Guerre des moutons, sorti de l’imagination de Philippe Des Pallières (l’un des deux auteurs des Loups-garous de Thierceliuex, c’est pas rien). Ce jeu a été édité en 2002 chez Lui-Même (en collaboration avec Asmodée). Il est prévu pour 2 à 4 joueurs, avec de sparties d’environ 30 minutes. La boîte conseille dès 7 ans, mais on peut envisager l’aborder un tout petit peu avant avec des enfants habitués à jouer. Il s’agit d’un jeu familial très accessible mais proposant des parties très intéressantes, non dénuées de réflexion.

La boîte est très joliment illustrée (comme tout le jeu) par François Bruel et le ton est directement donné. Humour, style cartoon collant au public familial, tout y est. A l’ouverture de la boîte, le regard sera forcément attiré par toutes ces belles tuiles colorées, et par ces jolis moutons qui se font parfois de petits bisous ; plein de petits détails se cachent dans les illustrations réussies du jeu.

Eh oui, il y a des tuiles (petits carrés cartonnés) car La Guerre des moutons est un jeu de tuile. A son tour, un jouer va poser une tuile qui va agrandir le paysage composant le jeu, plaçant village, enclos et forêts. Il n’y a donc pas de plateau à la base, il va se construire au fur et à mesure de la partie. Le but du jeu est de construire le plus grand enclos de moutons de sa couleur ; ceci bien entendu sous-entendant de gêner les autres joueurs dans leur avancée.

En début de partie, chaque joueur reçoit au hasard une tuile fermier, lui indiquant laquelle des 4 couleurs en jeu va être la sienne. bien que ceci soit secret, on devine assez rapidement en cours de jeu qui joue quelle couleur. Chacun va aussi recevoir 4 tuiles ; celles-ci sont recto-verso et représentent donc des bouts de paysage. On palce au centre de la table la tuile de départ représentant la fontaine du village.

A son tour, un jouer va tout simplement poser l’une des tuiles (du côté qu’il souhaite) de sa main en assurant la continuité du paysage (village contre village, forêt contre forêt, ou enclos contre enclos. A noter que des moutons de différentes couleurs ne peuvent pas être dans le même enclos. Il va ensuite piocher une ou plusieurs nouvelles tuiles au hasard pour sa main ; le nombre de tuiles piochées est égal au nombre de tuiles adjacentes à celle qu’il vient de poser.

Un enclos est délimité par ses clôtures bien entendu. Mais il peut aussi être délimité par de la forêt (nos moutons ne vont pas s’y promener), tant que celle-ci est sûre. Parce que justement il y a des tuiles « loup » ; ce loup rend la forêt qui le contient non sûre et donc les enclos la bordant ne sont pas considérés comme fermés. Heureusement qu’il y a aussi des tuiles « chasseur » permettant de sécuriser une forêt, y compris si elle a déjà un loup.

A tout moment, un jouer peut révéler sa couleur en jouant la tuile reçue au hasard au départ. Il s’agit d’un bout d’enclos avec 4 moutons, donc agrandissant pas mal un enclos existant. De plus, cela lui permet de rejouer immédiatement.

Chaque joueur peut s’arrêter de jouer quand il le souhaite, s’il considère qu’il ne pourra pas faire d’enclos plus grand que ceux qu’il a déjà. Lorsque plus personne ne joue (soit en ayant arrêté volontairement, soit parce qu’il n’y a plus de tuiles en réserve à poser), on compte les points. Il suffit de compter tous les moutons présents dans l’enclos le plus grands de sa couleur. on ajoute 6 points si on était le premier à s’arrêter, 3 si on était 2ème et 1 si on était 3ème à s’arrêter. Le score le plus élevé gagne (les enclos plus petits peuvent être pris en comte pour départager des égalités).

Ce jeu familial et rapide est vraiment plaisant. Tout en restant très agréable pour des joueurs habitués, il constitue une excellente introduction avant de passer à des jeux plus complexes, en particulier pour des enfants qui se lancent dans les jeux de société. La Guerre des moutons est un jeu où on ne se fait pas de cadeaux, n’attendez pas que vos enfantas aient pitié de vous, ils comprennent très vite comment bloquer les adversaires et leur mener la vie dure. Le tout dans la bonne humeur bien entendu.

A noter que l’éditeur annonce une extension tout prochainement à ce grand succès, extension qui ajoutera des étangs avec poissons, pêcheurs et gardes-pêche, mais aussi qui sera livrée avec une « boîte à mêêêh ». Nous l’attendons avec impatience, mais d’ici-là n’hésitez pas à tester La Guerre des moutons, un très bon petit jeu.

 

Quelques liens :

l’éditeur Lui-Même

la page chez Asmodée

fiche Tric Trac

fiche Boardgamegeek

%d blogueurs aiment cette page :