Les Aventuriers du rail

août 12
Posted by

Et voici le tour de l’un des grands classiques du jeu de société moderne. Un énorme succès mondial qui a permis au jeu de se décliner en de nombreuses versions avec tout un tas d’extensions. Les Aventuriers du rail est un jeu de Alan R Moon sorti en 2004 pour la première fois chez Days of Wonder. Il convient pour 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans, pour des parties d’environ 45 minutes ; ça c’est pour le jeu de base, la version USA, que nous vous présentons en détails ci-dessous. Il en existe d’autres, parfois un peu plus complexes, dont certaines sont aussi disponibles au Dé Blanc. Dans ce jeu, vous allez participer au développement du réseau ferroviaire nord-américain avec un système d’objectifs secrets. A vous de poser le maximum de lignes et de relier le plus de villes possibles pour obtenir la victoire.

La boîte des Aventuriers du Rail offre, comme toujours chez Days of Wonder, une masse de matériel de bonne qualité, à savoir ici un plateau de jeu, quelques pions, pas mal de cartes, un grand nombre de petits wagons en plastique et la règle du jeu. Sur le plateau, on voit une sélection de villes américaines reliées par des lignes de chemins de fer de différentes couleurs. Chaque jouer va prendre 45 wagons à sa couleur et poser son marqueur sur le 0 de la piste de score ; ce chiffre évoluera au fur et à mesure du jeu.

Les cartes de type « wagon » seront posées en une pioche face cachée à côté du plateau, chaque joueur va en recevoir, et 5 d’entre elles seront révélées ; il y aura toujours dans la partie 5 cartes révélées à côté de la pioche. Les cartes de type « destination » sont posées aussi en une pioche face cachée, et chaque joueur en reçoit 4. Il devra en garder au moins 2, à choix, représentant les villes qu’il devra relier.

A son tour, un joueur a le choix entre 3 actions, et doit en réaliser une (et une seule) :

  • Poser des wagons. On peut relier deux villes voisines en posant des wagons sur la ligne qui va de l’une à l’autre. Il faut pour cela avoir des cartes wagons de la couleur de la ligne, et du nombre de cases à remplir. Par exemple pour relier deux villes avec 5 cases vertes entre elles, je devrai défausser 5 cartes vertes de ma main et je pourrai poser mes 5 wagons sur ces 5 cases. On marque alors des points en fonction du nombre de wagons posés (le score n’est pas linéaire mais exponentiel, il est bien plus intéressant de poser une fois 4 wagons que d’en poser 2 fois 2). Si une ligne est déjà occupée par des wagons adverses, je ne pourrai plus l’utiliser. Certaines lignes sont doubles, il est donc possible de s’y mettre pour un deuxième joueur (seulement si on joue à plus de 3). les cartes « locomotives » sont des jokers qui peuvent là remplacer n’importe quelle autre couleur.
  • Prendre des cartes wagons. Le joueur peut prendre 2 cartes wagons, soit deux visibles, soit deux de la pioche, soit une visible et une de la pioche. La seule exception est s’il prend une locomotive visible, celle-ci compte comme 2 et il ne pourra pas prendre de 2ème carte ; s’il tire une locomotive de la pioche face cachée, cette règle ne s’applique pas.
  • Prendre de nouveaux objectifs. le joueur peut pioche trois cartes « destination » et devra en garder au moins une.

Chaque joueur va ainsi jouer une action à son tour, faisant évoluer le jeu, remplissant le plateau, marquant des points. Il va aussi tenter de relier les villes de ses cartes « destination ». Ces objectifs restent secrets jusqu’à la fin de la partie, mais permettent de marquer beaucoup de points. Plus les villes sont éloignées et difficiles à relier, plus la carte vaut des points. En fin de partie, les points des objectifs réussis seront ajoutés au score du joueur ; les points des objectifs non accomplis seront eux retranchés au score (voilà pourquoi cela ne vaut pas toujours la peine de garder toutes ses cartes « destination ».

Lorsque l’un des joueurs n’a plus que 0,1, ou 2 wagons devant lui, il déclenche le dernier tour. Chacun, lui compris, peut jouer encore une fois et la partie s’arrête. Aux points accumulés avec la construction de voies s’ajoutent ou se retirent ceux des objectifs atteints ou non. Un bonus est encore accordé au joueur qui a la plus longue voie. Et le vainqueur est donc celui qui a le plus de points.

Les Aventuriers du Rail, c’est un grand classique oui. C’est aussi un jeu qui convient très bien pour amener les gens peu connaisseurs aux jeux de société. Le matériel de jeu est beau et aide à se mettre dans le bain. La règle est simple et vite assimilée. Le jeu repose sur une seule mécanique qui n’est guère complexe, mais qui permet la mise en place de tactiques. Les objectifs secrets mettent un piment certain aux parties et on peut se prendre à tenter de bloquer un adversaire. Le choix à faire sur la couleur des cartes wagons, sur le fait de poser ou de prendre plus de cartes, tout cela apporte une dose de réflexion. Et il y a cet aspect non maîtrisable de hasard qui donne du suspens, en espérant que l’on va enfin tirer la carte de la bonne couleur pour finir ce trajet. Sans compter que les autres peuvent venir saboter votre plan magnifique en prenant avant vous la ligne qu’il vous fallait absolument.

Parlons rapidement de la version Europe, aussi disponible au Dé Blanc. Elle introduit en plus des éléments comme les ferries (nécessitent des locomotives), les tunnels (difficiles à creuser et pouvant donc nécessiter plus de cartes) et les gares (permettant d’utiliser les lignes d’autres joueurs), ce qui rend le tout un petit peu plus complexe. Rien d’insurmontable non plus, mais les joueurs débutants et les simples curieux seront plus à l’aise sur la version USA.

Nous vous proposons aussi la version jeu de cartes qui se passe donc du plateau, pour 2 à 4 joueurs et des parties d’environ 30 minutes. Un format plus adapté au transport donc. Il s’agit ici de réunir les bonnes combinaisons de cartes afin de relier les villes figurant sur les cartes objectifs, une mécanique un peu différente donc, amis dans laquelle on retrouve des éléments identiques malgré tout.

Vous pourrez trouver dans le commerce d’autres versions du jeu, que ce soit des versions autonomes (comme l’édition marklin) ou des extensions nécessitant l’un des jeux de base USA ou Europe (Asie, Suisse, Inde, etc.) Il y a également deux extensions, une pour le jeu USA et une pour L’Europe, qui étendent les possibilités de base. Internent fourmille aussi de cartes diverses et variées faites par des fans. De plus, le jeu a été porté sur les téléphones et tablettes iOS et Android. Bref, vous avez là de quoi jouer longtemps sans vous ennuyer.

Les Aventuriers du Rail est un très bon jeu, toujours sympathique et qui constitue une valeur sûre. N’hésitez pas et plongez dans le monde des chemins de fer…

 

Quelques liens :

Chez Days of Wonder

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

La règle en vidéo (et aussi pour la version Europe)

%d blogueurs aiment cette page :