Piratatak

août 19
Posted by

Piratatak c’est un peu l’initiation au « stop ou encore » pour les enfants. Un joli petit jeu où chacun va devoir construire son bateau et réussir avant les autres sans se faire détrousser par d’autres pirates. C’est un jeu de cartes par Grégory Kirszbaum sorti en 2008 chez Djeco, et illustré par Alex Sanders. Piratatak est pour 2 à 4 joueurs, dès 5 ans, pour des parties d’une quinzaine de minutes.

Piratatak se compose d’un tas de cartes. A son tour, un joueur va piocher une carte. S’il ne tombe pas sur un pirate, il peut continuer à piocher. Tant qu’il veut, du moment qu’il ne tombe pas sur un pirate. Il peut s’arrêter quand il veut pour laisser la main au joueur suivant. Si un joueur retourne l’une des cartes « pirate », son tour s’arrête et il devra payer trois cartes qui seront défaussées. Le jeu est composé de différents types de cartes :

  • Les pièces d’or. Un jouer peut en accumuler autant qu’il le souhaite. S’il tire un pirate, il peut payer les 3 cartes qu’il lui doit avec des pièces d’or. A la place de tirer des cartes lors de son tour de jeu, un joueur peut aussi acheter une partie de bateau non utilisée chez un adversaire pour le coût de 3 pièces.
  • Les canons. Un jouer peut garder un ou plusieurs canons devant lui. S’il tire un pirate, il peut défausser son canon pour se défendre et ainsi d’éviter de devoir payer les 3 cartes.
  • Les morceaux de bateau. Il y a dans le jeu 4 bateaux de couleurs différentes, chacun constitué de 6 morceaux qui sont autant de cartes. Quand un joueur tire une première carte « bateau », il commence à construire le bateau de cette couleur, du moment que personne d’autre ne le construit. S’il tire une carte d’une couleur déjà utilisée par un autre joueur, ou une carte du bateau qu’il n’est pas en train de construire, il la garde de côté, et pourra s’en servir pour payer les 3 cartes s’il tire un pirate (ou un autre joueur pourra la lui acheter pour 3 pièces d’or). Il se peut dans le cours du jeu qu’un jouer perde toutes les parties du bateau qu’il était en train de construire à cause des pirates ; à ce moment, la prochaine carte bateau qu’il tirera, d’une couleur pas en cours de construction, sera celle de son nouveau bateau.

La partie s’achève quand l’un des joueurs a assemblé devant lui les 6 morceaux de son bateau.

Ce jeu est une bonne introduction pour les plus petits au système prise de risque. La question de continuer à tirer en espérant avoir une bonne carte ou de s’arrêter pour éviter les pirates sera toujours là. Et donnera une certain tension.

Il s’agit vraiment d’un jeu pour enfants, indiqué de 5 à 9 ans. Les plus grands en auront très vite fait le tour et auront très vite découvert toutes les tactiques. Avec son thème de pirates toujours efficace et son graphisme réussi, Piratatak saura séduire les enfants ; et leurs parents puisque jouer avec ses enfants est un plaisir permanent. Ne boudez pas une partie avec eux, et rejoignez-les plutôt que de les laisser jouer seuls.
Quelques liens :

Le site Djeco (pas pratique de s’y retrouver et d’y naviguer)

La fiche Tric Trac

La fiche Boardgamegeek

%d blogueurs aiment cette page :