Saboteur

fév 17
Posted by

Saboteur est un très sympathique petit jeu de cartes à rôles secrets vous mettant dans la peau d’un nain chercheur d’or ou d’un saboteur voulant empêcher les nains d’arriver à leurs fins. Sorti initialement en 2004 chez Amigo, il a été depuis ré-édité à plusieurs reprises, dont la dernière fois en 2011 chez Gigamic. Saboteur est une création de Frederic Moyersoen illustrée par Andrea Bockhoff. Il est prévu pour 3 à 10 joueurs (mais il est moins intéressant quand on joue à peu), dès 8 ans, pour des parties d’environ 30 minutes. Il s’agit d’un jeu familial et très accessible, qui vous permettra de passer de bons moments.

Le jeu va se dérouler en trois manches. A chacune on va attribuer secrètement aux joueurs le rôle de nain ou de saboteur. Les saboteurs sont moins nombreux que les nains, mais leur nombre n’est pas toujours connu (cela dépend du nombre de joueurs à la table). On dispose ensuite trois cartes qui font les trois arrivées possibles du tunnel, faces cachées ; sous deux d’entre elles se trouvent du charbon, et sous la troisième de l’or. Le but pour les nains est de trouver l’or (peu importe s’ils passent ou non par du charbon avant) avant l’épuisement des cartes ; les saboteurs ont pour but de les en empêcher. A l’autre bout de la table, on place la carte indiquant le départ de la mine. On distribue ensuite un certain nombre de cartes à chaque jouer (selon le nombre de joueurs). Et c’est au premier jouer de débuter, puis on tournera autour de la table.

A son tour, un joueur va sélectionner une carte, la jouer ou la défausser, puis en reprendre une de la pioche. Une fois la pioche terminée, on joue encore jusqu’à épuisement des mains des joueurs. Si l’or n’a pas été trouvé par les nains à ce moment, ils ont perdu. Il y a donc différents types de cartes à jouer :

  • Les plus courantes sont des tunnels, galeries creusées par les nains sous la roche. Les cartes de tunnels sont variables : droites, virages, croisements, sans issue, etc. En jouant une carte de ce type, un joueur doit la poser contiguë à une ou plusieurs cartes déjà posées en se contraignant à une continuité entre elles.
  • Les éboulements permettent de retirer une carte tunnel déjà posée.
  • La carte au trésor permet de consulter secrètement l’une des trois cartes d’arrivée. Libre au joueur, selon son rôle, d’aviser ou non les autres de ce qu’il a vu, de mentir ou de dire la vérité.
  • Les cartes de dégâts permettent d’abimer la pioche, la lanterne ou le chariot d’un autre joueur. Si l’un de ces éléments est ainsi abimé, le joueur garde la carte devant lui et ne pourra plus jouer de carte tunnel.
  • Les cartes de réparation servent à défausser (sur soi ou sur un autre joueur) les cartes de dégâts présentées ci-dessus.

Si l’or est trouvé, on répartit entre les nains un certain nombre de pépites. Si les cartes sont épuisées sans le trouver, ce sont les saboteurs qui s’en emparent. On mélange ensuite les cartes, on distribue à nouveau les rôles aléatoirement, et on repart pour un tour. Trois manches seront ainsi jouées avant de déterminer le vainqueur : celui qui aura le plus de pépites.

Bien entendu, l’élément primordial de ce jeu est la communication. Il faut se parler, se donner des indices, se conseiller, dire ce que l’on a en main. Ou pas, mentir et détourner l’attention des autres. En tant que saboteur, il faudra éviter d’être reconnu trop tôt afin de faire au mieux son travail. En tant que nain, il sera difficile de savoir en qui avoir confiance ou pas. Il s’agira donc d’étudier les cartes jouées/défaussées par les autres, afin de déterminer qui est saboteur. Déduction, alliances, bluff, coups en traître, tout cela se mêle pour une ambiance très sympathique. Les parties plutôt courtes ont un goût de reviens-y non négligeable. Laissez-vous tenter et aventurez-vous dans les grottes des nains chercheurs d’or.

 

Quelques liens :

Sur le site de Gigamic

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

La règle en vidéo

%d blogueurs aiment cette page :