The Island

nov 4
Posted by

The Island est un jeu de Julian Courtland-Smith sorti en 2012 chez Asmodée, et illustré par Stéphane Gantiez, David Ausloos, et Jean-Brice Dugait. Si le jeu sous ce nom est ce format est récent, il n’est en fait que la ré-édition modernisée d’un jeu qui ne date pas d’hier, les Rescapés de l’Atlantide (sorti en 1996). The Island peut se jouer de 2 à 4 joueurs, dès 8 ans, pour des parties d’environ 45 minutes. Il s’agit d’un jeu familial et accessible, avec une très bonne ambiance. Vos explorateurs ont rempli leurs poches de trésors, mais l’île s’enfonce sous les flots, le volcan gronde, de dangereux animaux apparaissent, et il n’y a pas assez de bateaux pour tout le monde. C’est donc la course à qui arrivera à ramener le plus de trésors sur la terre ferme.

La boîte de The Island donne le ton, une ambiance d’explorateurs à la Indiana Jones mais dans les moments les plus tendus. A l’intérieur on découvre un matériel sympathique composé de pions divers en bois, représentant des personnages et des animaux marins, ainsi que des bateaux, un plateau de jeu, des tuiles en carton épais, un dé et bien entendu les règles. Une fois le plateau placé au centre de la table  et les serpents de mer positionnés sur les cases concernées, il va falloir créer l’île. On mélangera et placera au hasard les tuiles dans le centre du plateau pour former une île composée de plages, de forêts et de montagnes. Chaque joueur va prendre deux bateaux et les dix pions explorateurs de sa couleur. Chacun son tour, les joueurs vont poser un pion explorateur sur l’île. Chaque pion a sous sa base un chiffre inscrit représentant la valeur des richesses qu’il ramène de l’île ; chaque joueur peut regarder ses pions à ce moment de la partie et les poser sans montrer cette valeur aux autres, mais une fois la partie commencée, on ne peut plus regarder les valeurs des pions, y compris les nôtres. Une fois tous les pions posés sur le plateau, un par case au maximum, le jeu commence vraiment et chaque joueur va à son tour accomplir 4 actions dans l’ordre :

  • La première est facultative et consiste à jouer une tuile terrain que l’on a dans sa main. cela ne peut pas arriver au premier tour bien entendu. mais par la suite du jeu, les joueurs peuvent acquérir des tuiles avec des effets intéressants, soit pour se défendre, soit pour embêter les autres.
  • La deuxième action consiste à se déplacer de 3 cases. On peut déplacer un seul explorateur de 3 cases (sur terre seulement, un nageur ne peut avancer que d’une case par tour), ou plusieurs explorateurs. On peut aussi déplacer un bateau, du moment que l’on a la majorité (un bateau pouvant contenir plusieurs explorateurs). Le but est de rapatrier un maximum d’explorateurs (si possible ceux avec le splus grandes valeurs) sur les îles extérieurs dans les coins du plateau.
  • La troisième action consiste à retirer une tuile formant l’île. On ne peut retirer une tuile que si elle touche l’eau. On retirera d’abord toutes les tuiles plage, puis les tuiles forêt et enfin les tuiles montagne. En enlevant une tuile, on peut bien entendu faire tomber à l’eau les explorateurs qui étaient dessus (et en faire des nageurs). Sous chaque tuile se trouve un pictogramme indiquant une action particulière. les tuiles avec un bord vert vont être appliquées immédiatement et peuvent par exemple faire surgir un requin ou une baleine ou un bateau ou un tourbillon. les tuiles rouges sont à conserver et peuvent servir à se défendre ou à s’en prendre aux autres joueurs.
  • La quatrième action consiste à lancer le dé qui permettra de déplacer l’un ou l’autre des animaux marins présents, sachant que baleines, requins ou serpents de mer ont des effets différents selon les cases sur lesquelles ils arrivent.

Sous l’une des tuiles montagne est représentée une éruption volcanique. Lorsque l’on retourne cette tuile, le volcan explose, détruisant l’île et tuant les explorateurs qui ne sont pas réfugiés sur une île sûre en bordure du plateau. La partie s’arrête. Chaque joueur compte alors ses points en additionnant les valeurs de ses explorateurs qui sont saufs.

Ce jeu fort sympathique pose une ambiance vraiment agréable. le stress et l’urgence sont bien rendus, avec l’approche de l’explosion. Mais contrairement à par L’Île Interdite où les joueurs agissent de concert avant que l’île ne s’enfonce sous les flots, on est bien ici dans un jeu ultra-compétitif. The Island est même un jeu proposant de nombreux sales coups. Nerveux et prenant, The Island s’avère très agréable. Ajoutons que sa réalisation est de qualité, ce qui est toujours un plus. N’hésitez plus, et venez tenter l’aventure The Island!

 

Quelques liens :

Sur le site Asmodée

Fiche tric Trac

Fiche Boardgamegeek

La règle en vidéo

%d blogueurs aiment cette page :