Villa Paletti

mai 6
Posted by

Cette semaine nous allons vous faire découvrir un très joli jeu sympathique et coloré qui mettra à l’épreuve votre dextérité, mais aussi votre sens de l’observation ; le tout avec une petite dose de bluff. Il s’agit de Villa Paletti, un jeu de Bill Payne sorti en 2001 chez Zoch ; à noter qu’il a reçu le prix Spiel des Jahres en 2002, ce qui n’est pas rien. Chaque joueur va endosser le rôle d’un architecte et tous vont participer à l’édification de la plus belle et surtout plus haute villa… tous ensemble sur la même, en espérant être celui qui aura monté la villa le plus haut possible sans que tout ne s’écroule.C’est un jeu pour 2 à 4 joueurs, indiqué dès 8 ans ; la dextérité demandée est assez importante et il faut bien observer les choses, mais des joueurs plus jeunes pourront sans doute y trouver du plaisir, quitte à simplifier certains aspects des règles. Avec sa durée de partie de 20 à 30 minutes, Villa Paletti rentre parfaitement dans le cadre des jeux familiaux, accessibles.

La boîte de jeu, joliment illustrée de manière colorée, abrite un matériel en bois de bonne facture. Une série de colonnes (5 par couleur, trois petites, une moyenne et une grosse), ainsi que des plateaux de formes arrondies. Il y a aussi un crochet et un dé spécial.

Les joueurs vont commencer par disposer les colonnes sur le plateau de base du jeu de manière aléatoire. Et on pose alors le premier étage, le plus grand, pour qu’il repose de manière stable sur ces colonnes. On détermine ensuite au hasard quel joueur a quelle couleur de colonne, grâce au dé spécial fourni qui indique l’une des 4 couleurs.

A son tour, un joueur va devoir retirer une de ses colonnes pour la poser sur l’étage supérieur ; il est possible de la glisser avec les doigts, mais aussi de s’aider du petit crochet fourni, utile pour accéder à des endroits difficiles. La dextérité sera votre arme première puisqu’il faut éviter de faire tomber l’édifice. Et il est interdit de toucher et donc de maintenir un plateau. Il faudra également user de son sens de l’observation pour choisir les bonnes colonnes, essayer de « lire » la stabilité de la construction pour que tout tienne en place.

Si un joueur estime à son tour qu’il ne peut plus prendre de colonne sans faire tomber l’édifice, il l’annonce. Et c’est ici que le petit aspect de bluff du jeu fait sens. Un autre joueur peut en effet très bien le contredire et tenter le coup… S’il parvient à retirer une colonne du joueur en question, celle-ci est retirée du jeu ; s’il fait un essai mais abandonne car il voit qu’il va tout faire tomber, le joueur « défié » peut retirer une colonne de celui qui l’a défié et poser un nouveau plateau sur les colonnes en place, élevant la construction d’un étage. Si personne ne conteste un joueur qui dit ne plus rien pouvoir retirer, il pose également un nouvel étage.

A partir de ce moment, les colonnes devront être retirées pour être placées sur ce deuxième étage, de la même manière que décrit ci-dessus. Chaque colonne vaut un certain nombre de points. Dès que quelqu’un a posé une colonne sur le deuxième étage, il prend devant lui le dé en le posant sur sa couleur, devant le maître d’œuvre. A partir du moment où un autre joueur obtient plus de points de colonnes sur le plateau le plus haut, il s’empare du dé et devient maître d’œuvre. On va continuer ainsi en rajoutant des étages de plus en plus petits à la construction.

La partie s’arrête lorsque tout s’écroule ou que plus personne ne peut bouger de colonne. Le vainqueur est alors le maître d’œuvre actuel. Si c’est lui qui a fait s’écrouler la tour, la victoire revient au maître d’œuvre précédent.

Que de rire et de suspens dans ces parties de Villa Paletti! Le jeu combine la dextérité d’un jeu de construction avec l’observation et une petite dose de bluff. Tout cela donne une recette qui fonctionne à merveille et saura vous captiver autour de la table. Passionnant et prenant, il a un fort goût de « reviens-y » avec sa durée assez courte et on se prend vite à relancer une partie juste pour prendre sa revanche. La chute de la villa constitue toujours un grand moment (comme dans les autres jeux de ce type à la Jenga).

 

Quelques liens :

Sur le site de l’éditeur

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

 

 

%d blogueurs aiment cette page :