Zombicide

oct 28
Posted by

La grosse boîte de Zombicide va vous emmener dans de prenantes aventures sur un mode coopératif au sein de l’invasion zombie. Ce jeu de Nicolas Raoult, Jean-Baptiste Lullien et Raphaël Guiton est sorti en 2012 chez Guillotine Games, illustré par les talentueux Miguel Coimbra, Nicolas Fructus, Édouard Guiton, Eric Nouhaut et Mathieu Harlaut. L’histoire de Zombicide est un peu particulière, le jeu étant l’un des plus gros succès attribués au crowdfunding (financement participatif) dans le domaine ludique, avec un financement dépassant toutes les espérances.

Zombicide est fait pour 1 à 6 joueurs (bien qu’il soit toujours plus intéressant à plusieurs, il peut se jouer seul, comme beaucoup de jeux coopératifs), dès 13 ans (ce n’est pas tant la mécanique que le thème qui a fixé cette âge). Il est difficile de donner une durée de partie, puisque le jeu se joue sur des scénarios différents, mais comptez en gros une bonne heure au moins une fois les règles assimilées.

Zombicide se présente sous la forme d’une belle grosse boîte joliment remplie de matériel de qualité. L’illustration de couverture met bien dans l’ambiance, tout comme le reste du matériel qui rend vraiment le style « film de zombies ». On trouvera dedans de grandes tuiles permettant de former des plateaux divers, de nombreuses figurines en plastique, des dés, des fiches de personnages, de nombreux marqueurs et des cartes. Le jeu repose sur le principe de scénarios mettant votre groupe de survivants dans des situations plus ou moins désespérées. Une dizaine de scénarios sont inclus dans le livre de règles, mais de très nombreux autres sont disponibles en ligne, et vous pouvez très bien créer les vôtres. De plus, un scénario peut très bien être rejoué sans que cela ne soit trop rébarbatif. Dans ce jeu, chaque joueur prend le contrôle de un ou plusieurs (si l’on joue à peu) personnages qui cherchent à survivre à l’apocalypse zombie qui a déferlé sur la planète. Les scénarios vous amèneront à traverser la ville, à chercher de la nourriture, à atteindre un bunker, à sauver une personne coincée, etc. Des situations différentes, toutes résolues par la même mécanique bien huilée.

Chaque joueur va agir à son tour, dans le sens des aiguilles d’une montre pour faire accomplir trois actions à son personnage. Ensuite, c’est au tour des zombies d’agir. Puis le pion « premier joueur » passe au joueur suivant et on reprend ainsi de suite jusqu’à ce que le scénario soit réussi ou que le groupe soit éliminé. Le jeu n’est pas facile et vous ne réussirez pas à tous les coups. il vous faudra de la préparation, de l’entraide, une bonne organisation et de la chance pour parvenir à vos fins. Les actions possibles pour un personnage sont les suivantes :

  • Se déplacer, soit d’une zone dans les rues, soit d’une pièce à une autre à l’intérieur. Attention, si vous quittez une case où se trouvent des zombies, chacun d’eux nécessite une action de plus pour se déplacer : quitter une case vide prend une action, alors que quitter une case avec un zombie en coûte deux.
  • Ouvrir une porte, ce qui nécessite de disposer d’un objet pouvant la forcer. En ouvrant une porte, on révèle dans chaque pièce du bâtiment en question un certain nombre de zombies tiré au hasard dans la pioche des cartes.
  • Attaquer, pour peu que l’on dispose d’une arme. On peut alors attaquer au contact ou à distance, selon ce que l’on possède. Les différentes armes sont plus ou moins efficaces et permettent de faire plus ou moins de dégâts, le tout se jouant aux dés. Attention, si vous tirez avec une arme à feu sur une case où se trouvent zombies et survivants, vous ferez en premier lieu des dommages aux survivants avant de blesser les monstres ; eh oui, comme dans les films de zombies, la survie est difficile et le monde semble se liguer contre les survivants. Et puis certaines armes sont bruyantes, ce qui peut attirer encore plus de monstres.
  • Fouiller, que cela soit une pièce ou une voiture s’il y en a, avec l’intention de trouver des choses plus ou moins utiles (tronçonneuse, pistolet mitrailleur, poêle à frire, eau, carburant, etc.) mais aussi en prenant le risque de tomber sur un zombie planqué derrière un meuble.
  • Faire du bruit pour obtenir une diversion et attirer les zombies là où on préfèrerait les voir.
  • Échanger du matériel avec ses comparses situés dans la même zone.
  • Ré-arranger son matériel. Eh bien oui, chaque personnage ne peut transporter que 5 objets, dont 2 seulement actifs qu’il tient dans ses mains (non, on ne joue pas des mutants à quatre bras).
  • Entrer dans une voiture, que l’on peut ensuite conduire, et qui contient des places pour des passagers qui peuvent mitrailler par les fenêtres.

A noter que chaque personnage dispose d’une capacité spéciale qui le rend particulier. De plus, à chaque zombie tué, le marqueur d’expérience du personnage monte d’un cran. L’échelle d’expérience est divisée en 4 zones ; lorsque le marqueur entre dans une nouvelle zone, le personnage gagne une nouvelle capacité spéciale.

Après les actions de tous les personnages, les zombies vont agir. Chaque zombie sur une case où se trouve au moins un survivant va infliger une blessure. Un personnage blessé perd un objet, et reçoit une carte « blessure » le limitant. A la deuxième blessure, il meurt. Si plusieurs personnages sont présents sur une case avec des zombies, ils peuvent se répartir à leur guise les blessures pour éviter de mourir. Puis, tous les zombies n’ayant pas attaqué vont avancer. En général d’une case. Dans la direction des survivants qu’ils voient ; ou dans la direction du plus fort bruit s’ils ne voient personne. Puis on va tirer des cartes d’apparition de zombies. Une pour chaque point d’apparition défini sur le plateau. ces cartes indiquent le nombre de zombies débarquant à cet endroit, et ce nombre dépend du niveau du personnage avec le plus d’expérience autour de la table ; eh oui, plus vous devenez forts, plus il y a de méchants.

On passe ensuite à un nouveau tour de jeu, et ainsi de suite.

Zombicide est un jeu fun et prenant, avec un thème très fort extrêmement bien rendu par des règles et un matériel parfaitement adaptés. L’ambiance oppressante et « survival » est là, très forte. Mais elle est contrebalancée par un certain humour noir, comme l’aspect cliché des survivants que l’on a. Le thème très fort fait que l’on se prendra vraiment au jeu. Un jeu très plaisant, varié, divertissant et très agréable, avec une mécanique parfaitement adapté. Il n’est pas fondamentalement difficile à appréhender, par contre il est difficile à vaincre, les règles étant particulièrement pensées pour vous rendre la vie dure. Sa très grande communauté sur le web vous promet des variantes, ainsi que de nombreux scénarios supplémentaires. N’hésitez plus et venez vivre l’expérience Zombicide!
Quelques liens :

Sur le site Guillotine Games

La fiche Tric Trac

La fiche Boardgamegeek

Le fan site

%d blogueurs aiment cette page :